Concours: Exemples de Bonnes Pratiques en Matière de Protection Basée sur les Résultats


Author:
InterAction
Publication Date:
October 2020

Attention, tous les passionnés de protection (vous aussi, spécialistes en violence basée sur le genre, protection de l’enfance, lutte contre les mines et experts en matière de logement, de terres et propriété) !

Pour la première fois, InterAction a le plaisir d’inviter les membres de notre large communauté à participer à un concours visant à recueillir des exemples d’approches de la protection basées sur les résultats dans la pratique ! Le concours s’ouvre le 15 septembre et se termine le 15 décembre 2020. Les gagnants et les prix seront annoncés sur le site web d’InterAction le 22 janvier 2021.

Le travail d’InterAction sur la Protection Basee sur les Resultats (RBP par ses sigles en anglais) a commencé en 2012 et a été mené dans le monde entier, impliquant les ONG, la société civile nationale et locale, les Nations Unies et les bailleurs de fonds, tous travaillant à renforcer la façon dont nous obtenons des résultats en matière de protection dans les crises humanitaires. Ces acteurs comprennent le personnel travaillant à tous les niveaux de l’action humanitaire, y compris aux niveaux national, régional et mondial.

Nous sommes toujours à la recherche de moyens permettant au personnel d’intégrer des approches basées sur les résultats dans leur travail afin de faire face aux risques de protection dans les situations de crise humanitaire – qu’on appelle ou non la protection basée sur les résultats ! Cela nous permet d’apprendre, de construire notre base de preuves (données) et de partager les bonnes pratiques avec d’autres.

Qu’est-ce que la protection basée sur les résultats ?

La protection basée sur les résultats est une approche de résolution de problèmes visant à réduire les risques et à protéger les personnes en cas de crise humanitaire. Elle consiste à cibler les interventions sur des facteurs de risque spécifiques afin d’atténuer les menaces, de réduire la vulnérabilité des personnes à ces menaces et d’accroître les capacités à les combattre.

Pour que les personnes touchées par une crise soient plus en securité, respectées et protégées, les acteurs humanitaires doivent s’efforcer de réduire les risques auxquels elles sont exposées.

En consultation avec de nombreux praticiens, spécialistes de la protection et autres acteurs, InterAction a identifié trois éléments clés de la protection basée sur les résultats :

(1) Effectuer en permanence une analyse de la protection spécifique au contexte pour éclairer notre réponse
(2) Utiliser des méthodes qui maintiennent les résultats de la protection au centre, par exemple des méthodes qui englobent l’itération et l’adaptabilité
(3) Travailler avec des acteurs pluridisciplinaires, le cas échéant, pour résoudre des problèmes de protection difficiles

C’est un concours, alors, quel est le prix ?

Les trois meilleurs exemples reçus seront mis en évidence et largement partagés et promus en tant que “Bonne pratique de la RBP” dans la prochaine publication d’InterAction : Livret d’études de cas documentées illustrant la RBP en pratique.

Les trois meilleurs exemples recevront également le prix “RBP Good Practice” ( Bonnes pratiques en Protection basée sur les résultats) d’InterAction, seront présentés sur le site web d’InterAction et seront largement diffusés parmi les ONG, les bailleurs de fonds et d’autres acteurs dans le monde entier. Lisez : Une excellente publicité pour votre organisation et votre travail !

En outre, les candidats sélectionnés peuvent être invités à partager leur exemple lors d’un webinaire public ou d’une session d’échange entre pairs, recevoir un soutien personnalisé et adapté de l’équipe d’InterAction (sous forme de coaching, d’aide à la rédaction de propositions ou autre) et être invités à participer aux ateliers et événements personnalisés d’InterAction.

Qui peut soumettre un exemple ?

Le concours est ouvert au personnel actuel ou ancien des ONG locales, nationales et internationales (personnel de terrain, régional ou siège), aux artisans de la paix, aux acteurs des droits de l’homme, aux acteurs des Nations unies, aux bailleurs de fonds, aux universitaires et autres experts, ainsi qu’aux autres personnes impliquées dans le travail de protection dans les situations de crise humanitaire. Vous pouvez également soumettre (par exemple, “nominer”) un exemple d’une autre organisation – en particulier des partenaires nationaux ou locaux – pour partager leurs bonnes pratiques.

Quel genre d’exemples devez vous rechercher ?

Comment avez-vous adopté les éléments clés de la protection basée sur les résultats dans votre travail pour résoudre un problème de protection lors d’une crise humanitaire ?
Elle peut être un outil, une méthode, un cadre, une approche, un projet/programme, une stratégie, une expérience, un aspect de la culture organisationnelle, un mécanisme de financement – toutes les façons de travailler – pour autant qu’elle soit conforme à la Protection Basée sur les Résultats et qu’elle favorise l’obtention de résultats (par exemple, des changements intermédiaires dans l’attitude, les connaissances, le comportement, la pratique ou la politique) et, en fin de compte, un résultat de protection de risque réduit.

Pensez : Aux différentes méthodes et outils qui nous permettent d’être flexibles et itératifs et de travailler en gardant à l’esprit les résultats de la protection, des méthodes de travail qui soutiennent des analyses de protection continues et spécifiques au contexte, ou des efforts pour rassembler des acteurs pluridisciplinaires afin de résoudre des problèmes de protection complexes.

Par exemple, vous avez peut-être travaillé – ou vous connaissez – une méthode créative pour engager les communautés qui nous aide à comprendre les stratégies communautaires pour se protéger. En utilisant ces méthodes, comment cela vous a-t-il aidé à mieux concevoir votre programme et à obtenir des résultats en matière de protection ?

Vous avez peut-être déjà vu des programmes qui rassemblent divers acteurs tels que des batisseurs de paix ou des acteurs du développement aux côtés d’acteurs humanitaires pour travailler en collaboration afin de résoudre un problème de protection. Qu’est-ce qui a fonctionné pour permettre cette collaboration efficace ?

Peut-être utilisez-vous une approche de conception centrée sur les personnes ou des outils d’évaluation générés qui saisissent en permanence les changements dans les schémas de risque. Comment ces outils ont-ils contribué à améliorer les résultats en matière de protection ? Ce ne sont là que quelques idées !

Vos exemples peuvent être de quelque chose sur laquelle vous avez travaillé dans un rôle antérieur (idéalement au cours des cinq dernières années), quelque chose dont vous faites partie maintenant, ou quelque chose dont vous êtes conscient et que vous pensez être conforme à la RBP. C’est une excellente occasion de mettre en lumière le travail que vos partenaires nationaux ou locaux peuvent effectuer.

Une remarque : votre exemple n’a pas besoin d’être parfait !

Bien que les évaluations formelles démontrant l’efficacité de votre exemple soient très utiles si elles sont disponibles, nous encourageons également les candidatures des exemples qui n’ont pas encore fait l’objet d’une évaluation formelle. Vous pouvez considérer qu’il s’agit d’une “bonne pratique” actuelle par opposition à une “bonne pratique” approuvée. Nous reconnaissons également que votre exemple peut encore être un “travail en cours”, et c’est tout à fait normal.

Vous pouvez soumettre autant d’exemples que vous le souhaitez – il n’y a pas de limite.
Si vous avez un exemple en tête mais que vous n’êtes pas sûr qu’il corresponde à nos critères, veuillez contacter Keri Baughman, Coordinatrice de Projet Senior à InterAction.

Comment les candidatures seront-elles évaluées ?

L’équipe d’InterAction évaluera chaque candidature en fonction de nos critères d’évaluation.

En résumé, les candidatures gagnantes le seront :

(1) Représenter véritablement un (ou plusieurs) des trois éléments clés de la protection basée sur les résultats :
o Analyse continue de la protection en fonction du contexte
o Méthodes basées sur les résultats
o Stratégies pluridisciplinaires

(2) Soutenir l’obtention de résultats (par exemple, des changements intermédiaires dans l’attitude, les connaissances, le comportement, la pratique ou la politique) et, en fin de compte, un résultat de protection et des risques réduits.

La créativité, tant en ce qui concerne l’exemple lui-même que dans la manière dont vous remplissez le formulaire de candidature, est fortement encouragée.

Au cours de l’évaluation des candidatures, si notre équipe a une question, nous vous contacterons par le biais de l’e-mail indiqué sur votre formulaire de candidature au concours.

Comment vos seront utilisés après la soumission?

Si l’équipe d’InterAction souhaiterait utiliser les documents que vous soumettez, nous demanderons votre consentement en avance. Nous ne citerons, référencerons, reproduirons, et n’utiliserons autrement vos documents sans votre consentement explicit par écrit. L’envoi d’une inscription via notre formulaire Google ou l’envoi des documents par e-mail à notre équipe n’indique pas votre consentement.

Bon, j’ai un exemple en tête. Comment puis-je le soumettre ?

Cliquez ICI

Racontez-nous votre histoire en remplissant ce formulaire Google. C’est aussi simple que cela. InterAction contactera toute personne qui soumettra une participation entre le moment où la soumission est reçue et janvier 2021.

Pour toute question, veuillez contacter Keri Baughman a kbaughman@interaction.org, Coordinatrice de Projet Senior à InterAction.